Troubles menstruels : les causes

0
719

Last Updated on mars 18, 2021 by

Différents symptômes signalent les troubles menstruels. En fonction de leur degré de gravité, les femmes peuvent en être lourdement affectées au quotidien. De l’aménorrhée à l’endométriose,  différents phénomènes peuvent être à l’origine des anomalies.

Aménorrhée : quand consulter ?

Chez la femme en âge de procréer, l’absence des règles est normale si elle est enceinte, si elle est proche de la ménopause ou si elle allaite. En dehors de ces cas, l’aménorrhée peut cacher des problèmes de santé sous-jacents comme le dysfonctionnement de la glande thyroïde, le stress, la boulimie, l’anorexie, l’obésité, le fibrome, le kyste ovarien, etc. Le seul remède est la consultation médicale, surtout si les symptômes persistent, car le cycle menstruel n’est pas forcément bien réglé. Deux types d’aménorrhée peuvent être constatés :

– L’aménorrhée primaire se manifeste chez les patientes âgées de 15 – 16 ans sujettes à l’absence des règles, mais qui ont une croissance normale. Les menstruations sont en effet le signe de la puberté et sont normalement déclenchées aux alentours de 12 – 13 ans.

– L’aménorrhée secondaire concerne les femmes qui sont déjà réglées, mais qui font face à l’absence des règles sur une durée prolongée, en moyenne 3 mois.  Si la patiente n’est pas enceinte, un bilan de santé est nécessaire pour déceler une éventuelle anomalie des ovaires, de l’utérus ou une ménopause précoce.

L’endométriose : un trouble fréquent

Le symptôme le plus fréquent de l’endométriose est une douleur intense pendant les règles. Cette dysménorrhée peut être invalidante et parfois associée à des vomissements et un mal de tête aigüe, obligeant la femme à rester alitée pendant quelques jours. Certaines personnes doivent avoir recours à de puissants antalgiques et parfois même des médicaments morphiniques pour essayer de soulager la douleur. Toutes les femmes sujettes aux règles douloureuses ne sont pas toutes victimes d’endométriose. Il faut donc consulter un médecin pour établir le diagnostic qui vise à détecter la présence du tissu endomètre en dehors de la cavité utérine. En complément du traitement, le médecin peut conseiller des solutions de micronutrition que vous pouvez trouver dans une pharmacie pas cher à paris à base d’extraits de végétaux pour rétablir les fonctions physiologiques de l’organisme.

Le fibrome utérin : est-ce grave ?

Le fibrome utérin entraîne le plus souvent des règles très abondantes en plus des douleurs et des troubles de la fertilité dans les cas les plus inquiétants. Le fibrome utérin est toutefois bénin et peut être éradiqué avec des traitements ou par l’ablation de la tumeur, sans incision chirurgicale nécessairement. Toutes les femmes qui ont des règles abondantes n’ont pas forcément un fibrome utérin. Les examens médicaux consistent à détecter cette fois-ci la présence d’une ou de plusieurs tumeurs non cancéreuses directement sur la paroi de l’utérus. Les causes du fibrome utérin sont encore assez mal connues aujourd’hui, malgré l’augmentation des cas diagnostiqués. Ce trouble apparaît le plus souvent chez la femme à partir de 30 ans. Il peut être d’origine génétique ou héréditaire, hormonal ou causé par l’environnement. Si la tumeur n’est pas détectée à temps, elle peut entraîner une hémorragie qui à son tour peut causer une anémie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here