Cheveux abîmés : les soins réparateurs

0
19
Cheveux

La fibre capillaire ne garde jamais sa structure et sa qualité originelles, parce que les cheveux s’abîment de jour en jour sous l’action des agressions environnementales et chimiques.  Pour réparer les cheveux, le passage chez le coiffeur est souvent incontournable, au-delà des soins quotidiens pour les nourrir et les hydrater.

​​​​​​​Pourquoi et quand couper les cheveux abîmés ?

Les pointes sèches, les cheveux cassants et fourchus signalent le moment de la coupe. Une routine capillaire avec des produits adaptés ne suffit pas toujours pour faire disparaître toutes ces manifestations inesthétiques et difficiles, voire impossibles à traiter. En cas de fourches par exemple, la tige capillaire ne peut plus être recollée. Les pointes sèches quant à elles peuvent être soignées, en fonction de l’intensité de la déshydratation cependant.

​​​​​​​Nourrir les cheveux : les gestes indispensables

Les cheveux abîmés sont secs et indisciplinés. Ils doivent être nourris avec des soins riches, dont les masques aux huiles végétales. Les produits doivent combiner deux actions principales : graisser et hydrater. Le sérum capillaire sans rinçage plus concentré qu’un shampoing ou un après-shampoing permet d’obtenir les résultats escomptés plus rapidement. Ce soin aide surtout à se coiffer plus facilement tout en stimulant la repousse après la coupe. 

Un bain d’huile végétale répare la fibre capillaire endommagée, mais nourrit également le cuir chevelu en profondeur. La couche cutanée doit en effet maintenir sa capacité à drainer les impuretés qui étouffent les cheveux à la racine. Le bain d’huile est inscrit dans la cure détox capillaire pour supprimer les toxines, pour normaliser la circulation sanguine et pour assainir le follicule pileux. Les huiles végétales comme l’huile de coco doivent être appliquées avant l’étape du shampooing pour décupler la brillance des cheveux et leur douceur.

​​​​​​​Comment éviter d’abîmer les cheveux ?

Une routine capillaire agressive abîme les cheveux. Il faut limiter, voire délaisser les habitudes trop chimiques. Une décoloration ou une coloration trop fréquente, une exposition prolongée au soleil sans protection et l’utilisation trop rapprochée des appareils coiffants thermiques auront raison de la santé capillaire à un moment ou à un autre.

Le démêlage est une étape souvent négligée, en se brossant souvent les cheveux trop intensivement. Pour éviter les nœuds et les cheveux rugueux, on utilise des produits doux, hydratants, démêlants et nourrissants comme tokio inkarami shampooing. Le masque est un autre élément essentiel d’une routine capillaire bien faite. Ce soin est incontournable, mais à chaque type de cheveux le produit idéal. Certains masques vont nourrir la structure interne de la fibre capillaire, tandis que d’autres vont redonner du volume aux cheveux, purifier le cuir chevelu ou lutter contre une chevelure terne.

Les aliments sont une mine d’or pour garder des cheveux sains toute l’année, malgré le climat changeant. Les aliments riches en Omega 3 contiennent par exemple des protéines, du fer et de la vitamine B qui préviennent le dessèchement. Ces nutriments se retrouvent en grande quantité dans le saumon. Les cheveux cassants quant à eux ont besoin d’être renforcés à l’aide du zinc et de la vitamine B8 retrouvés dans les œufs, l’huile d’olive et les amandes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here